L’anorexie ou la peur de l’oubli chez l’adulte

anorexie adulte, anorexie boulimie, anorexie ou boulimie, anorexie et boulimie, anorexie traitement, psy anorexie, psy tca, psychiatre anorexie, psychiatre tca, boulimie.com, pascal couderc

Dans l’anorexie, la personne semble s’oublier elle-même en se livrant à un rituel d’automutilation via des restrictions alimentaires draconiennes. Elle fait en sorte que son corps disparaisse, qu’il se décharne au point de ne plus être visible des autres. S’oublier soi-même est alors une défense contre la peur d’être oublié. Si les troubles du comportement alimentaires comme l’anorexie concernent beaucoup les adolescents, ont les trouve aussi chez l’adulte.

Le sujet qui souffre d’anorexie a recours au trouble des conduites alimentaires afin d’exprimer une souffrance. Cette souffrance, ce mal, se teinte d’un sentiment d’angoisse massif et écrasant.

En effet, le sujet angoissé cherche une solution visant à réduire et à néantiser l’angoisse. Cette peur diffuse hante en permanence l’individu. Il peut être difficile de concevoir la pathologie anorexique à l’instar d’une décharge d’angoisse car la restriction alimentaire impose justement un contrôle, qui va conceptuellement à l’encontre de l’extériorisation d’une émotion.

Néanmoins, l’anorexie représente bel et bien une voie d’issue à l’angoisse. Elle concentre quantité de souffrances et met en acte la peur d’être confronté à l’angoisse. L’angoisse est donc omniprésente.

Qu’en est-il de la nature de l’angoisse anorexique ainsi que de la fonction du rituel auto-mutilatoire ? La peur qu’a le sujet que les autres l’oublie, il se fond dans l’oubli de sa personne propre.


Lire l’article : Témoignage de Georges : Que dire pour l’aider ?

Sur Boulimie.com

En se sous-alimentant, il actualise sa mort autant psychique que physique par l’effacement de son corps. S’oublier soi-même est une défense. Une défense contre la souffrance qui serait induite par l’oubli de soi par les autres.

Par crainte d’être oubliée par des personnes investies affectivement, l’individu anesthésie ses propres affects dans la privation, la restriction et l’abandon de la nourriture, de la vie organique. La personne souffrant d’anorexie anticipe la perte de l’autre en s’infligeant sa propre disparition.

Dans l’anorexie, l’individu concentre son angoisse d’être oublié dans un processus éliminatoire. Il choisit de subir son oubli de lui-même plutôt que d’avoir affaire à l’angoisse insupportable d’être un jour oublié du monde.


Lire l’article Vaincre l’anorexie : “Jours sans faim” de Delphine de Vigan

Sur Boulimie.com

Articles recommandés

Surmonter la culpabilité alimentaire
Lecture 9 minutes

Surmonter la culpabilité alimentaire liée à la boulimie

La culpabilité alimentaire, ce sentiment oppressant de faute après avoir mangé, peut être un fardeau émotionnel intense. C'est d'autant plus vrai si vous souffrez de boulimie. Cette culpabilité peut s'enraciner…
Lire l’article
Boulimie en couple
Lecture 10 minutes

Boulimie en couple : Gérer l’impact sur la relation

La boulimie n'est pas seulement un combat personnel, elle résonne profondément dans les relations intimes, en particulier dans les dynamiques de couple. Lorsqu'un des partenaires souffre de boulimie, cela peut…
Lire l’article
Femme marchant dans la rue, reconnaitre la grossophobie
Lecture 9 minutes

Comment reconnaître la grossophobie au quotidien ?

Dans une société où la diversité est de plus en plus valorisée, il reste des préjugés tenaces qui persistent. Parmi eux, la grossophobie, une forme de discrimination basée sur le…
Lire l’article